Hebecrevon 1973

Je n'ai jamais guère brillé en course de côte, ce n'était pas mon truc!. Routes  trop étroites, gravillonnées, trop longues... A Chamrousse j'ai fini dans la forêt à côté de Jacques TERRIEN, nous étions sortis dans le même virage.  Par contre Hebecrevon c'était du billard, une vraie piste, large, au revêtement parfait. Tout ça pour dire que je termine cette montée en deuxième position derrière MAILLARD.  Les souvenirs sont parfois trompeurs. En regardant les résultats de cette glorieuse époque je m'aperçois qu'en X2, en couse de côte je suis régulièrement dans le top 10 et souvent dans le top 5. Mais en 1972 avec la X27 (hormis Hebecrevon ou je fais 1er) je suis relégué dans la deuxième dizaine du classement et en 1973 j'ai pratiquement arrêté la côte, exception faite bien sûr d'Hebecrevon!